5/recent-posts/slider2

404

We Are Sorry, Page Not Found

Apologies, but the page you requested could not be found.

Home Page

Appats surfcasting

Les appâts de surfcasting pour la pêche en mer.
Lorsqu'on va pêcher,on s’aperçoit régulièrement que certains pêcheurs prennent beaucoup de poissons et d’autres moins ou pas du tout.
La plupart des pêcheurs locaux ont pas mal d’expérience et connaissent bien l’environnement,les différentes techniques,montages de pêche,et surtout les spots mais ce n'est pas la seule explication ! Dans certains cas le poisson se concentre dans certaines zones où se trouve son garde-manger, si vous arrivez trop tard (moment de la marée) ou êtes trop loin de cette zone en distance où trop excentrés, ne vous attendez pas à faire des miracles.
L'appât aussi dans de nombreux cas fera la différence,si vous pêchez à 3 mètres de quelqu'un qui a beaucoup de touches et pas vous, (vous n’êtes pas nul ...) le poisson ne choisit pas sa ligne par hasard,il choisit surtout ce qu'on lui propose sur l’hameçon.
Les vers marins,les décapodes marins et mollusques font partie du régime alimentaire de nombreux poissons et ils sont donc incontournables.
Un petit tour d'horizon des différents appâts:


les vers pour la pêche en mer

vers peche dorade

Leur récolte est passionnante et fait partie intégrante de la pêche ce sont des appâts incontournables pour tous types de pêche, la plupart des poissons secouent le sable ou laissent les vagues faire le travail pour débusquer les vers de leur habitat.
Ne sont référencées que les espèces que nous avons déjà collectées et utilisées (la page risque d'évoluée), sachant qu'il existe des milliers de vers souvent très proches les uns des autres avec des confusions possibles, et des divergences de dénominations en fonction des régions et sur le plan scientifique.
Pour la collecte,pas de miracle une fourche ou une pompe à Ver,beaucoup de prospection,marche et d'huile de coude en fonction du substrat.

Biologie

Dans le règne animal plusieurs embranchements concernent les vers.
On va s’intéresser surtout aux annélides,animaux à corps mou,allongé qui se déplacent par péristaltisme (vagues de contraction et d'expansion qui balaient le long du corps,similitude avec le tube digestif ) tout en utilisant leurs parapodes plus ou moins développés pour ramper ou nager.


Cette division regroupe les vers annelés,c’est-à-dire dont le corps est composé d’anneaux,que l’on peut décomposer en trois classes:
1. Les Hirudinées (Sangsues)
2. Les Oligochètes (Lombrics,Vers du fumier)
3. Les Polychètes (Néréis,Sapelles,Serpules)

Pour la pêche en mer c'est cette troisième catégorie qui va nous intéresser.
Les polychètes constituent le groupe de vers annélides comportant le plus grand nombre d'espèces soit plus de 10 000. Ce sont essentiellement des animaux marins ou estuariens.
Deux sous-groupes pour ces vers:

  • Sédentaires
(fixés au substrat).
Principalement tubicoles. Microphages et dotées de petites tentacules avec lesquels elles capturent les particules alimentaires qu'elles amènent à la bouche.
  • Errants
(capables de mouvements et donc, de se déplacer). Les polychètes errants, comme le genre néréis, possèdent une région céphalique bien développée munie de mâchoires puissantes ou de dents plus ou moins visible et marquées, il n'est pas rare de se faire pincer lorsqu'on les manipule. Ces animaux sont principalement prédateurs et nécrophages, les juvéniles se nourrissent de débris organiques, les adultes de détritus animaux (autres organismes vermiformes, petits crustacés, mollusques) et végétaux.
Les proies attrapées à l’aide de leur trompe dévaginable,terminée par une paire de mâchoires cornées.Les néréis se nourrissent principalement la nuit à marée haute,à proximité de leurs terriers.

Polychètes sédentaires


Arénicole
Nom scientifique: Arenicola marina
Autres appellations: Bocard,Bouzou,Gros ver,Lugworm[GB],Gusana di coco,Gusano rojo[ES]
Taille moyenne: Variable de 6 à 15 cm
Marée Coefficient: Marée basse Tout coefficient
Poissons ciblés: Bar, sparidés, poissons de roche, lieu et poissons plats

vers peche arenicole

L’arénicole est un ver annelé de couleur rouge-rose orangée à marron sombre,rempli d'hémoglobine qui crée des galeries en forme de "U".Sa tête est équipée d'une trompe dévaginable qui lui permet d'avancer dans le sable en l'ingérant au fur et à mesure de sa progression,ses pieds ou parapodes garnis de soies lui permettent de prendre appui sur le support pour s’immobiliser ou se déplacer.
Surement le plus connu et le plus utilisé pour la pêche en mer.ce ver est très apprécié de nombreux poissons et est présent en quantités sur nos côtes bretonnes.

Habitat substrat: Type fonds sableux,sablo-vaseux
Elle vit dans du sable fin ou la vase et manifeste sa présence par un tortillon(monticule) qui correspond à la partie postérieure du corps,la dépression marquant la partie antérieure est quelquefois repérable par un petit trou en forme d’entonnoir.


Récolte et conservation

  • Récolte
L'outil indispensable est une fourche-bêche 3 ou 4 dents,chercher les zones riches en tortillons ou déjections,puis creuser autour du monticule plus ou moins profondément,le ver se trouve en général entre 20 et 60 cm sous la surface.
On peut aussi utiliser une pompe a ver,mais sa manipulation nécessite une certaine expérience et un sol relativement souple.

  • Conservation
Pour la conservation,rincer correctement les vers dans l'eau de mer,trier et jeter les vers abimés ou coupés car les sucs ont une action létale sur les sujets sains.ensuite plusieurs méthodes,placer les vers dans du papier journal dans le bac a légumes du réfrigérateur pour une utilisation rapide
pour les conserver vivants plus longtemps utiliser un bac en polystyrène remplit de sable ou de sédiments avec une pellicule d'eau de mer en surface ou bien dans un aquarium avec aérateur.
Si on opte pour la congélation,il faudra déshydrater au préalable les vers avec du sel ou bien de la poudre déshydratante,puis conditionner les vers dans des couches superposées de papier journal ou bien en petites barquettes alimentaires.

Comment escher l’arénicole ?

escher arenicole
Pour les gros sujets,enfiler le vers entier par la tête ou la queue sur une aiguille en laiton creuse,placer la pointe de l’hameçon (hampe longue de préférence) sur le trou de l 'aiguille et faire glisser le ver entier le long de l'hameçon en maintenant le bas de ligne en tension.si les vers sont de petites tailles,enfiler plusieurs vers le long du bas de ligne.
La pointe de l’hameçon peut être camouflée ou apparente.


Remarques et Astuces: Le ver s’alimente toutes les 7 à 8 minutes et tous les cinq à six cycles d’alimentation,elle retourne à l’entrée de son tunnel pour évacuer son intestin.Le sable avalé est rejeté par l’anus après digestion. Ces travaux de terrassement,révélés par la présence de l’entonnoir (côté antérieur) et de tortillon (côté postérieur) procurent à l’arénicole un abri,contre les vagues,les variations de température et les nombreux prédateurs.Pour une meilleur tenue sur l’hameçon,équeuter ou éviscérer le ver (le vrai terme est "ébroder"),le vider en faisant glisser les doigts le long du corps de la tête vers la queue puis frapper le contre une surface plate,il sera plus caoutchouteux et sa tenue sur l’hameçon n’en sera que meilleure.
La petite histoire: Des chercheurs étudient les propriétés de l’hémoglobine de ce ver qui semble proche du sang humain si on en croit les différents articles,a termes le sang de l’arénicole pourrait se substituer a notre sang et résoudre les problèmes de compatibilité de groupe sanguins.] Source: Science et Avenir

Ver a Tube
Nom scientifique: Lanice conchilega
Autres appellations: Ver tubicole,Ver tubulaire,Sand mason worm[GB],Gusana de canutillo,gusano tubo[ES]
Taille moyenne: 10 à 20cm
Marée Coefficient: MB > 60
Poissons ciblés: Toutes les espèces

ver a tube peche

Présent surtout sur la façade atlantique,Il vit dans un tube d’où son nom,ce ver polychète sédentaire d'une longueur moyenne de 10 à 15 cm pour un diamètre de 5 mm,de couleur jaunâtre ou verdâtre peut atteindre 30 cm à l'état adulte.il se développe à l'intérieur d'un tube vertical, constitué de grains de sables et d'éclats de coquilles agglomérés avec des sécrétions de mucus.Sa tête est munie de 15 à 20 tentacules rétractiles qui lui permette de collecter sa nourriture.ces filaments ramifiés servent à filtrer le plancton et les particules en suspension,on parle de ver sédentaire filtrant.

Habitat substrat: L'espèce vit depuis la zone intertidale jusqu'à plus de 1 700 m de profondeur,dans le sable,les sédiments vaseux,boueux avec une forte densité de débris de coquillages.


Récolte et conservation ver a tube

  • Récolte
Avec une fourche-bêchée 3 ou 4 dents, chercher les zones riches en sable coquillier ou à proximité des parcs conchylicoles, ils sont en général faciles à repérer car le "tube" dépasse régulièrement de la surface, ce qui permet parfois de les récolter à la main en saupoudrant l'entrée avec du sel de la même manière que les couteaux. Pour cette méthode la discrétion est de rigueur car le ver plutôt méfiant,s'enfouit rapidement.

  • Conservation
Pour la conservation,rincer correctement les vers dans l'eau de mer,trier et jeter les vers abimés ou coupés.Placer les au frais dans bac a légumes au réfrigérateur de préférence avec le tube ou bien dans un aquarium d 'eau de mer avec aérateur.
Pour la congélation même si elle ne donne pas de très bons résultats, procéder comme les arénicoles.

Comment escher le ver a tube?

escher ver a tube
Il faut l’enfiler à l’aiguille ou à la main en commençant par la tête puis le faire glisser le long de l'hameçon, la partie utilisable démarre de la tête et n’excède pas les deux tiers du corps.les hameçons à palette et hampe longues sont à privilégier.
la pointe de l’hameçon peut être camouflée ou apparente les petits sujets eschés par deux ou trois avec un hameçon de petite taille.


Remarques et Astuces: On le trouve souvent sous des pierres dans les estuaires et lagunes, proche des parcs à huitres, ou dans les secteurs riches en débris de coquillages. Dans certaines zones abritées les vers se regroupent pour former de petits récifs et forment parfois des concentrations d'individus très denses connues sous le nom de "gazon à lanices". Comme la plupart des polychètes, il supporte une baisse de la salinité ce qui permet de le retrouver dans les estuaires.

Polychètes errants (néréides)


Gravette/Nereide Blanche
Nom scientifique: Nephtys hombergii,Nephtys cirroza
Autres appellations: Néréide de sable,Néréide blanche,Carpleuse,Chatte,White catworm[GB],Gusana blanca[ES]
Taille moyenne: 8 à 12 cm
Marée Coefficient: MB >70
Poissons ciblés: Bar,sparidés,poissons de roche,lieu et poissons plats

vers peche gravette blanche

Ver polychète errant d'une longueur moyenne de 8 à 12 cm pour un diamètre moyen de 5 mm, de couleur blanche ,rose nacré a grise qui peut atteindre 20 cm à l'état adulte.Le corps est légèrement aplati avec une trompe réversible et quatre petits crochets ou tentacules,ses ondulations,sa façon de nager et ses effluves en font un appât de premier choix pour beaucoup d’espèces.

Habitat substrat: Elles vivent dans le sable ou la vase en bas d’estran et en eau peu profonde, on la trouve sur les fonds sableux,vaseux.A noter que le ver préfère les types de sol sablonneux compact et dur et les sédiments fins aux grains moyens.
Les gravettes sont présentes le plus souvent à la limite de basse mer.

vers peche nereide blanche

Récolte et conservation gravette blanche

  • Récolte
Avec une fourche-bêche 3 ou 4 dents,La néréide de sable est relativement rare et difficile à localiser car aucune indication à la surface ne trahit sa présence,sauf peut-être des petits trous de l’ordre du mm.inutile de creuser profondément,ces vers sont dans la plupart des cas à une quinzaine de cm de la surface et dans le même alignement.

  • Conservation
Pour les garder vivants quelques jours,rincer correctement les vers dans l'eau de mer,trier et jeter les vers abimés ou coupés.la conservation doit se faire dans de l'eau de mer fraiche et très oxygénée ,ne pas hésiter a renouveler l'eau a la moindre coloration de celle-ci.
En période estivale une bouteille d'eau glacée permet de maintenir l'eau a une température inférieure a 10 degrés.

Comment escher la gravette blanche?

escher gravette blanche
A la main en pinçant la tête entre le pouce et l'index pour extraire la trompe,faire ressortir la pointe de l’hameçon derrière la tête.si on l'esche a l aiguille il faut aussi l'enfiler par la bouche pour maintenir le ver vivant le plus longtemps possible.les gravettes blanches sont des vers fragiles, ils ne résistent pas aux lancers appuyés,c'est pourquoi mieux vaut les escher en grappes pour être sur que certains arrive a destination.les hameçons fins de fer de type aberdeen sont conseillés pour ce type de ver.

Remarques et Astuces: Difficile à localiser,il est pourtant un excellent appât,les plus gros sujets se récoltent par fort coefficient au plus près de la ligne de basse mer.On en trouve souvent proches des parcs conchylicoles, zostères(Zones herbiers) ou les secteurs sablonneux en cherchant d'autres vers.Du fait de leur rareté les secteurs prolifiques sont comme les bons coins à champignons gardés précieusement par les pêcheurs.


Gravette Rose/Néréide de Roche
Nom scientifique: Perinereis cultrifera
Autres appellations: Gravette rose ou Néréide de roche,Nerveux,Ragworm[GB]
Taille moyenne: Variable 6 à 10 cm
Marée Coefficient: MB > 60
Poissons ciblés: Bar, sparidés,poissons de roche...

vers peche nerveux

Ver polychète errant d'une longueur moyenne de 6 à 10 cm pour un diamètre moyen de 5 mm, de couleur marron et rose, son corps au dos arrondi au vaisseau sanguin rouge médiodorsal très prononcé.La tête porte quatre yeux positionnés en carré, deux courtes antennes et quatre paires de cirres(organe locomoteur) tentaculaires. La trompe possède des mâchoires bien développées à 5-6 dents.

Habitat substrat: On le trouve dans des zones bien particulières, le sédiment composé de roche pourrie friable où les fonds sablo-vaseux type glaise. Le nerveux creuse un réseau de galeries dans la vase sous les pierres dans les estuaires. L’espèce se rencontre dans le bas de l’estran et en eau peu profonde.

vers peche gravette rose

Récolte et conservation gravette de roche

  • Récolte
Avec une fourche-bêche 3 ou 4 dents,La gravette rose aime les limons argileux de certaines vasières,on en trouve également dans les secteurs proches des parcs a huitres,pas de marque particulière pour les dénicher,creuser en formant des canaux,la profondeur ou se situe les vers varie en fonction du substrat et de la température extérieure.

  • Conservation
Pour les garder vivants quelques jours procéder comme pour les néréides de sable,rincer correctement les vers dans l'eau de mer, trier et jeter les vers abimés ou coupés la conservation doit se faire dans de l'eau de mer fraiche et très oxygénée le "nerveux" se conserve plusieurs semaines avec un aérateur en renouvelant l'eau à la moindre coloration de celle-ci.
En période estivale une bouteille d'eau glacée permet de maintenir l'eau à une température inférieure à 10 degrés.

Comment escher la gravette rose?

Un peu comme la néréide blanche, pincer la tête entre le pouce et l'index pour ouvrir la bouche, faire ressortir la pointe de l’hameçon derrière la tête ou sur les deux tiers du vers. Si on l'esche à l'aiguille a l'unité, deux possibilités soit par la tête ou la queue, pour une meilleure attractivité, disposer plusieurs sujets en grappe, et contrairement aux gravettes blanches, le nerveux résiste très bien aux lancers appuyés.la pointe de l’hameçon peut être camouflée ou apparente.

Remarques et Astuces: Dans le Morbihan on l’appelle communément le nerveux, un nom qui fait référence à sa vivacité, quand on voit comment il se tortille dans la main ou gigote dans l'eau, on comprend vite son effet attractif sur le poisson. Comme la plupart des néréides, les nerveux se récoltent à partir du printemps, l’hiver ils sont difficiles à dénicher car ils s’enfouissent profondément, la collecte débute en avril avec le réchauffement des températures et plus on avance dans la saison plus les vers grossissent.

Pistiche
Nom scientifique: Marphysa sanguinea
Autres appellations: Gravette ou Néréide de roche,Mouron,Rock Worm[GB],Gusana di rosca,Gusana de sangre[ES].
Taille moyenne: Variable 10 à 20 cm
Marée Coefficient: MB > 60
Poissons ciblés: Bar, sparidés,poissons de roche

appat surfcasting pistiche

Ver polychète errant de la famille des Eunicidae. La pistiche se distingue des autres vers avec son corps large de couleur rouge foncé à marron aux reflets irisés,aplati dorso-ventralement.Elle peut atteindre jusqu’à 60 cm de longueur. La tête porte deux petits yeux et cinq antennes courtes.La mâchoire inférieure est constituée de deux petites dents en forme de crochets.

Habitat substrat: On la trouve dans les sédiments constitués de débris d'algues marines riches en calcaire,souvent mélangé avec du sable,des débris coquilliers,et parfois de bois décomposé(anciens pieux immergés),autour des récifs d'huîtres et les trous intérieurs de roches calcaires. Elle peut également former de longues galeries dans les fissures des roches.

pistiche peche

Récolte et conservation pistiche

  • Récolte
Avec une fourche-bêche 3 ou 4 dents, pas de marque particulière pour les dénicher, il faut chercher les secteurs rocheux, vaseux riche en amas coquilliers, les pistiches cohabitent souvent dans le même biotope que les vers à tube. Bêcher dans la vase ou le sable sans oublier de trier chaque pelletée de sable la profondeur où se situent les vers varie en fonction du substrat et de la température extérieure.

  • Conservation
Pour les garder vivants quelques jours, conserver les vers intacts, placez-les dans une boîte en bois avec le sédiment d'origine recouvert d'un tapis d’algues humides à l'abri de la lumière.
Pour la congélation, dégorgez plusieurs fois les vers avec du gros sel et stockez-les dans du papier journal ou une barquette alimentaire emplie de gros sel.

Comment escher la pistiche ?

escher pistiche peche
Il faut l’enfiler à l’aiguille ou à la main en commençant par la tête de préférence, puis le faire glisser le long de l'hameçon, La partie la plus intéressante débute de la tête aux deux tiers du corps,la queue du ver ne présente pas bas beaucoup d’intérêt car sa tenue sur l’hameçon est plutôt médiocre.la pistiche résiste très bien aux lancers appuyés à condition d'utiliser la partie supérieure et la tête du ver.
la pointe de l’hameçon peut être camouflée ou apparente.

Remarques et Astuces: On la distingue facilement des autres vers car elle en générale beaucoup plus longue et plus plate. La pistiche ou mouron est un ver sanguin polyvalent qui ne présente que des avantages, effluves, reflets holographiques /irisés ...Ferme et rigide au niveau de la tête, le ver se maintient parfaitement sur l’hameçon et arrivera à destination sans se désagréger dans la plupart des cas.Un aimant à poissons, avec un petit bémol quand même,le ver est très peu sélectif,il attire tous les poissons et lorsque l'on recherche une espèce spécifique,c'est un peu plus compliqué a gérer.Appât très recherché et idéal pour déclencher l'attaque des gros poissons en particulier les daurades royales.


Ver Américain
Nom scientifique: Glycera sp
Autres appellations: Ver de sang,Ver sangsue,Blood Worm,American Worm[GB],Gusana americana[ES].
Taille moyenne: variable 8 à 20 cm
Marée Coefficient: MB > 60
Poissons ciblés: Bar, sparidés ,poissons de roche

appat surfcasting ver americain

Ver polychète marin originaire d'Amérique,d'une longueur moyenne de 6 à 10 cm pour un diamètre moyen de 5 mm,son corps allongé,avec une forme cylindrique très prononcée affiné aux extrémités,est de couleur rose aux reflets nacrés dans la partie avant,jaune grisâtre dans la partie arrière.Sa tete dispose d’une grande trompe devaginable équipée de 4 petits crochets.Sa trompe lui sert a se nourrir et creuser le sédiment.

Habitat substrat: Le ver américain se trouve dans les estuaires marins aux sédiments sabo-vaseux de presque toutes les tailles,mais montre une préférence pour les sédiments plus grossiers de type argilo-limoneux.


Récolte et conservation ver americain
  • Récolte
Avec une fourche-bêche 3 ou 4 dents,dans les estuaires marins.

  • Conservation
La meilleure façon de préserver les vers américains consiste à la déposer dans une barquette remplie de sable ou sédiment, humidifié avec une fine pellicule d'eau de mer, la conservation doit se faire à l'abri de la lumière et à une température entre 6 et 10 degrés. Ver carnivore vorace, il dévore ses congénères s'il n'a plus rien à se mettre sous les crochets.

Comment escher le ver americain ?

escher ver americain
Pincer la tête entre le pouce et l'index pour faire sortir la bouche ou enfiler le ver sur une aiguille creuse en commençant par la tête, longer l'aiguille le long du tube digestif en prenant soin de ne pas percer le ver, faire ressortir la pointe de l’hameçon sur la queue ou les deux tiers du vers. Pour une meilleure attractivité, disposer plusieurs sujets en grappe, la pointe de l’hameçon peut être camouflée ou apparente.


Remarques et Astuces: Contrairement à ce que l'on pourrait penser le ver américain n'est pas disponible uniquement dans le commerce, disséminer par les pêcheurs ou larves introduites par importation, certains type de Glycera se sont implantés localement dans les vasières morbihannaises et même si cela reste marginal, on en trouve accessoirement en cherchant d'autres espèces.comme beaucoup de vers marins, il peut tolérer des variations de salinité ainsi que les niveaux d'oxygène pauvre.
La petite histoire: La plupart des vers marins de type glycera ont des mâchoires extrêmement dures reliés à des glandes qui fournissent du poison pour tuer leur proie,La dureté de cette mâchoire est en partie due à la présence du biominéral atacamite,ce cuivre aurait un effet catalyseur dans la propagation du venin.Manipuler les gros sujets avec précaution car leur morsure peut exceptionnellement occasionner des allergies.


La Grande Gravette
Nom scientifique: Alitta virens,Nereis virens
Autres appellations: Rag,Maxi-blue,Néréide de Hollande,Clamworm,Sandworms,Ragworm[GB].
Taille moyenne: Variable 10 à 50 cm
Marée Coefficient: MB > 60
Poissons ciblés: Bar, sparidés, poissons de roche

rag ver peche

Ver marin polychète errant aux reflets bleus,coloré de marron,rouge,et de vert,qui peut atteindre jusqu'à 50 cm de long et 15 mm de large,son corps aux parapodes pourvus de soies lui permet de creuser des galeries mesurant jusqu’à 3 fois la longueur de son corps.sa tête trapézoïdale dotée d'une paire d'antennes et une paire d'une mâchoire portant chacune de 5 à 10 dents.

Habitat substrat: On le trouve dans les eaux peu profondes de l'étage médiolittoral,les bras de mer,estuaire aux eaux saumâtres.Rechercher les vasières parsemée de buttes rocheuses,
le ver creuse des galeries aux ramifications complexes pour s’établir un terrier possédant plusieurs ouvertures sous les pierres ou les roches.

nereis virens

Récolte et conservation grande gravette
  • Récolte
Contrairement aux autres nereides,il peut être débusqué avec un peu d'observation,la grande taille du ver et donc de la galerie laisse apparaitre a l'entrée de celle ci un petit trou a la surface du sédiment.les vibrations ou la pression exercée aux abords du trou font quelques fois apparaitre es "petits jets d 'eau" sous le choc du pied,un peu comme certains bivalves.Avec une fourche-bêche 3 ou 4 dents creuser en cercle autour du point d"entrée de la galerie.
  • Conservation
Pour les garder vivants quelques jours,rincer correctement les vers dans l'eau de mer,séparer les vers abimés des sujets sains,les morceaux cassés disposer dans leur sédiment pour une utilisation rapide.les vers entier se conservent plusieurs semaines dans de l'eau de mer fraiche et très oxygénée a l abri de la lumière.ne pas hésiter a renouveler l'eau a la moindre coloration de celle ci.
En période estivale une bouteille d'eau glacée permet de maintenir l'eau a une température inférieure a 10 degrés.
Comme la plupart des nereides,le rag ne peut pas être congelé

Comment escher la grande gravette?

escher rag
A la main en pinçant la tête entre le pouce et l'index pour ouvrir la bouche,ou bien enfiler le ver sur une aiguille creuse par la tête ou la queue.Pour les lancers appuyés et les poissons chipoteurs,commencer par la queue,la tête du ver (la partie la plus rigide)devra être positionnée sur la pointe de l’hameçon [Fig.1]
Si la distance n'est pas indispensable,débuter par la tête,enfiler le ver sur les deux tiers,la queue nageant libre dans l'eau.[Fig.2]
la pointe de l’hameçon peut être camouflée ou apparente.

Remarques et Astuces: le principal intérêt de ce magnifique ver est sa taille,ses couleurs irisées,et légèrement phosphorescentes en font un appât de choix pour le bar en estuaire,et particulier lors de sessions nocturnes.Les sparides comme la daurade royale préféreront les petits sujets.
Durant la période de reproduction les mâles quittent leur terrier pour rejoindre l'orifice d'une galerie occupée par une femelle ou ils effectuent une danse nuptiale avant de relâcher leur spermatozoïdes,la femelle reste dans son terrier pendant le relâchement de ses ovocytes qui se collent a la surface du sédiment ou ils seront fécondés.A l image de certaines espèces comme les céphalopodes,tous les individus adultes meurent après la période de reproduction.Éviter de récolter les vers durant cette période facilement identifiable,car les vers changent de couleurs.
La petite histoire: Même si cela peut paraitre peu ragoutant,dans certaines régions du monde,le ver entre dans la composition de certains plats traditionnels asiatiques et est utilisé comme source de protéines,au même titre que certains insectes.
Un des plus connu le "Chả rươi" un plat vietnamien qui ressemble a une sorte de galette-rösti a base de porc,d'ognon,d’œufs,piment,agrémenté de quelques vers.
Bon appétit !


Autres Vers: Sipunculiens

Le BiBi
Nom scientifique: Sipunculus nudus
Autres appellations: Ver cacahouète,Spinoncle,Tite,Peanut worm[GB],Tita[ES].
Taille moyenne:variable 5 a 15 cm
Marée Coefficient: MB >80
Poissons ciblés: Sparidés, bar.....

ver bibi peche

Ver fouisseur d'une longueur moyenne de 6 à 15 cm pour un diamètre moyen de 10 mm,sa couleur varie du rose au brun plus ou moins foncé,parfois grisâtre.son corps cylindrique allongé,avec une peau charnue et quadrillé affiné aux extrémités.L'appareil buccal consiste en une trompe dévaginable par laquelle le ver absorbe du sédiment d'où il puise des particules organiques.

Habitat substrat: Le bibi affectionne les sédiments meubles,sables,vases voire petits graviers,depuis la zone intertidale jusqu'à plus de 900 mètres de profondeur.sur certains spots les gros coefficient sont nécessaires pour accéder aux zones de récolte,il est fréquent de trouver des bivalves comme la mye dans le même secteur,Mye et bibi apprécient le même substrat et parfois leur habitat est mitoyen.

recolte bibi ver peche

Récolte et conservation Bibi

  • Récolte
Avec une fourche-bêche 3 ou 4 dents dans les estuaires, embouchures de rivières ou plus fréquemment sur les grandes plages de sables fins, rechercher des petits trous de l’ordre du mm en "tête d'épingle", bêcher autour, regarder dans quelle direction partent la galerie, puis rapidement donner un grand coup de fourche profondément dans cette direction pour débusquer le ver.

  • Conservation
Pour une conservation de quelques jours disposer quelques centimètres de sable fin dans un récipient plat,bac a litière de chat par exemple recouvrir d'une couche d'eau de mer d'environ 5cm et placer les au réfrigérateur.pour les garder plusieurs semaines l'utilisation d'un aquarium avec filtration et oxygénation est requise,préserver les vers a l abri de la lumière et a une température entre 10 et 14 degrés.

Comment escher le bibi ?

escher bibi ver peche
Le problème avec ce ver,c’est de le présenter le plus naturellement possible sur l’hameçon sans le percer. Chaque pêcheurs possède sa propre méthode pour éviter de crever le ver qui se vide a la moindre blessure.Certains se servent d'une fine aiguille creuse en laiton pour transpercer le bibi de la queue a la tête (extrémité pointue) ou l’idéal a l’anus,dans ce cas l’aiguille longe la peau. Ensuite il faut passer le bas de ligne armé d’un hameçon dans le long tube et lorsque l’appât est enfilé,rentrer la hampe de l’hameçon en tirant sur le nylon. Une autre méthode (réservée aux très gros ver) consiste a coupé le bibi dans l’axe horizontale et le ligaturer à chaque extrémités pour obtenir deux vers. Et enfin,couper le ver dans l’axe verticale,le retourner et reconstituer le ver en "tricotant" avec une aiguille fine,puis le saucissonner avec du fil élastique.

Remarques et Astuces: Ce ver érectile en forme de saucisse ou cacahouète ne fait pas partie des polychètes, sa classification n'est pas établie avec des divergences sur le sujet. Très prisés pour la traque des sparidés en méditerranée, voir des bars, je dois dire que je reste dubitatif sur son attractivité sur nos secteurs de pêche notamment pour les gros sujets. Préférer les vers de petite taille et les utiliser sur la plage en surf-casting plutôt qu'en estuaire où il est rarement présent, car il affectionne peu le sédiment des vasières.

Généralités


La meilleure façon de conserver les vers, consiste à séparer les espèces, exclure ceux coupés, réduire autant que possible les manipulations manuelles. Atténuer l'exposition aux soleils/UV et éviter de les soumettre à des variations de température trop importantes.
Pour une conservation prolongée l'utilisation d'un aquarium avec de l'eau de mer filtrée est essentielle, déposer une couche de sédiments ou de sable ramassé sur place, plus ou moins épaisses en fonction du nombre de vers,intercaler des morceaux de roches et ajouter quelques bivalves filtreurs.

Les vers ont tendance à être "GRAS" (mucus) pour une bonne prise en main, vous pouvez utiliser un chiffon ou poser/frotter le ver dans le sable ou le sédiment, l’Eschage n’en sera que plus facile.Comme les bivalves les effluves s'estompent après une quinzaine de minutes d'immersion, ne pas hésiter à changer de ver régulièrement.

À l'image de certains reptiles, crustacés ou mollusques les néréides ont la faculté d'autotomie.
L'autotomie est une mutilation spontanée qui consiste à se séparer d'une partie non vitale du corps pour échapper à un danger ou une prédation.
L'instinct de survie du ver peut l'amener à se séparer spontanément d'une partie de sa queue.
Mais la nature est bien faite puisque sa queue est capable de se reconstituer progressivement, le corps du ver conserve tout de même une séquelle que vous pouvez parfois observer vous-même: la "nouvelle" queue présente une différence de coloration avec le reste du corps, ou plus rarement un dédoublement en forme de fourche.

Pour finir, attention a la réglementation tout comme les crustacés et les coquillages la récolte des vers est soumise à des quotas dans certaines régions.
Sans oublier que les vers sont une source importante d'alimentation des oiseaux marins, alors pas d'abus les coups de fourches bouleversent l’écosystème et certaines espèces mettront plusieurs à années à repeupler certains secteurs.

Les décapodes


Crabe Vert

Carcinus maenas (Linnaeus, 1758)
Autres appellations: Crabe enragé,Green crab,Cangrejo verde

Crabe vert appat

Description: L’espèce a une carapace hexagonale, un peu plus large que longue, qui peut atteindre 60x50 mm. Le dos est de couleur vert sombre avec des dessins plus clairs. Le ventre est généralement blanchâtre chez les jeunes individus ; il est vert ou orange chez les plus vieux. Les bords de la carapace présentent cinq dents développées en arrière de l’œil. Le front est trilobé. Les pattes ambulatoires sont fines. Les deux pinces ont des tailles différentes,l’une d’entre elles étant légèrement plus développées que l’autre. La carapace et les pattes ne portent presque pas de poils.

Affinités environnement: le plus familier des crabes européens vit,en grand nombre,sur l’estran. Il tolère bien la déssalure et se rencontre en milieu marin mais aussi dans les estuaires et les lagunes.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: Bar, daurade royale, vieille...
Conservation: Frigo dans le bac a légumes avec des algues humidifiées marron de préférence si la température extérieure est supérieure à 15°.

Récolte: A la main ou à l'épuisette,toute l'année,mais la saison débute vraiment au printemps avec le réchauffement des températures,l'hiver,le crabe vert s'éloigne du rivage vers le large où il s'enfouit dans le sable.
La méthode consiste à soulever les pierres ou a fouiner dans les anfractuosités rocheuses tapis d’algues,avec la main ou en utilisant un outil approprié pour soulever les algues à marée basse.
Remettre les roches dans leur position initiale pour préserver le biotope,d'autres crabes viendront se loger au même endroit lors des marées suivantes.

Remarques et Astuces: On les ramasse sur tout l’estuaire car il tolère les variations de salinité.
Certains endroits sont plus prolifiques, exposition ensoleillement, biotope (vasière sablo-vaseuse, algues, enrochements, ….)
Excellent appât pour sélectionner les grosses daurades royales et Bars.
Il semble aussi que la couleur et la taille aient une influence,certaines étant plus attractives.
Choisir des tailles adaptées à l'hameçon, les crabes francs et mous donnent de meilleurs résultats, mais si le poisson est présent en nombres les crabes durs seront également prisés.

Crabe Noir ou Marbré

Pachygrapsus marmoratus (Fabricius, 1787)
Autres appellations: Crabe carré,crabe marbré,crabe noir,marbled crab,cangrejo corredor

Crabe Noir ou Marbré

Description: Le crabe noir a une carapace quadrangulaire très légèrement plus large que longue qui peut atteindre 40x35 mm. Elle est convexe et porte dorsalement de nombreuses fines stries transversales. Les bords latéraux ont trois dents. Le front est large et presque rectiligne. La coloration est vert foncé à noir. Les pinces sont robustes. Les autres pattes sont poilues et se terminent par des doigts courts.

Affinités environnement: L’espèce vit sur les estrans rocheux, sous les pierres et dans les fissures de la roche. C’est une espèce très rapide. Elle est commune en Méditerranée et en mer Noire. Elle est présente en océan Atlantique jusqu’aux côtes bretonnes qui constituent, pour le moment, la limite nord de son aire de répartition.
Marée Coefficient: Tout coeff
Poissons ciblés: Bar,daurade royale,vieille...
Conservation: Frigo dans le bac a légumes avec des algues humidifiées marron de préférence si la température extérieure est supérieure à 15°.

Récolte: le biotope du crabe marbre est différent de celui du crabe vert,on le trouve essentiellement dans les roches et non dans les vasières ou zones sablo vaseuses.la collecte s'effectue essentiellement a la main.

Remarques et Astuces: Appât secondaire,facile a récolter dans les zones rocheuses sur l'estran.
Il résiste bien aux vagues en s'accrochant aux rochers.Comme beaucoup de crabes,Il peut s'amputer d'un membre en cas de nécessité (attaque d'un prédateur). Celui-ci repoussera par la suite.Il peut garder de l'eau de mer sous sa carapace pour immerger ses branchies,et respirer plus longtemps hors de l'eau.

Etrille

Necora puber (Linnaeus,1767)
Autres appellations: Crabe cerise,chèvre,velvet crab,nécora

Etrille appat

Description: L’étrille a une carapace plus large que longue qui peut atteindre 85x65 mm. Sa surface est granuleuse et elle est recouverte dorsalement de soies courtes et denses de couleur sombre. Les bords latéraux de la carapace présentent cinq dents développées. Le front est découpé en 8 à 10 dents. Les pinces sont légèrement dissymétriques ; elles sont armées de trois fortes épines sur le carpe. Le doigt de la cinquième paire de pattes est aplati et pointu. Il permet à l’animal de nager. Les pédoncules oculaires sont de couleur rouge vif.

Affinités environnement: L’étrille vit dans le bas de l’estran et jusqu’à 70 m de profondeur. Elle fréquente les fonds rocheux,les fonds meubles de sable plus ou moins vaseux. L’espèce est présente en Méditerranée et en océan Atlantique jusqu’en Norvège.
Marée Coefficient: Tout coeff
Poissons ciblés: Bar,daurade royale,vieille...
Conservation: Frigo dans le bac a légumes avec des algues humidifiées marron de préférence si la température extérieure est supérieure à 15°.

Récolte: A la main,en soulevant les roches lors des grands coefficients de marée ou au casier.
Un bout de fil avec une tête de sardine sur un hameçon et les effluves font sortir les étrilles de leur trou,attrapez-les a la main pour les plus téméraires ou avec une petite épuisette si on veut éviter de se faire pincer.

Remarques et Astuces: Surnommé crabe cerise ou chèvre dans le Morbihan,elle surtout recherchée pour la qualité de sa chair et par conséquent rarement utilisée comme appât.
En Bretagne,elle fait l’objet d’une pêche commerciale au casier et d’une pêche récréative à la main lors des grandes marées.
elle n'en reste pas moins un excellent appât pour le bar(Une étrille molle ne laissera pas indifférent un beau labrax) et les dorades.


Comment escher les crabes


Montage crabe peche
Pour escher les crabes,retirer une patte,passer l’hameçon dans l'orifice et faire ressortir la pointe par la carapace ou les cotés,ligaturer le tout avec du fil clastique,terminer par quelques tours sur les pattes.
montage wishbone
Deux valant mieux qu'un,le montage double hameçon wishbone ou coulissant maximise les chances de "piquer" certaines especes chipoteuses comme les sparidés,surtout pour les gros crabes,seul inconvénient,il pénalise la distance de lancer en ralentissant la pénétration dans l'air.
Montage crabe dorade
Pour le ferrage deux écoles, le ferrage énergique dès le premier frémissement de scion ou patienter et attendre le franc démarrage.
Personnellement j'opte pour la deuxième solution car si le poisson ressent une résistance au début de l'Engamage ,il peut recracher l’appât pour le reprendre un peu plus tard. Patience....


Remarques et Astuces: Malgré toutes ces précautions et ces montages plus ou moins sophistiqués,les ratés sont fréquents et il arrive souvent de remonter un crabe "croqué" a l'opposé du piège ou un bas de ligne avec l’hameçon plié voire brisé par la mâchoire (véritable étau) des sparidés comme la daurade royale.
Ferrage trop rapide/lent,petit poissons qui grignote le crabe ou gros sujet qui déguste sur place,même avec l'expérience difficile de trouver le bon timing.
montage surfcasting crabe
Pour minimiser les loupés une astuce consiste a utiliser un trainard coulissant relativement long ou un montage urfe,ceux-ci atténueront toute résistance a l'engamage et optimiserons le taux de réussite.pour le Bar véritable aspirateur,on utilisera des montages identiques mais avec des hameçons plus gros.


Machotte

Pestarella tyrrhena (Petagna,1792)
Autres appellations: Callianasse,Sand ghost shrimp

Sand ghost shrimp

Description: La machotte est une crevette fouisseuse ressemblant à une écrevisse,de coloration blanc rosé ou bleu verdâtre,longue d'environ 5 cm,son corps est entouré d'une carapace imprégnée de calcaire.La carapace comprend 2 parties: le céphalothorax et l'abdomen .
Le céphalothorax comprimé vers l'avant,porte 2 petits yeux composés pédonculés,2 paires d'antennes,1 paire de mandibules,2 paires de mâchoires,3 paires de pattes mâchoires comportant des lames masticatrices et des lames chitineuses (dont les mouvements créés la circulation et le renouvellement de l'eau dans les cavités branchiales qui sont formées par la carapace céphalothoracique de chaque côté du corps) et 5 paires de pattes articulées ambulatoires.
La première paire est fortement comprimée, préhensile et fouisseuse (rappelant celle de la taupe).
Son abdomen articulé,porte des appendices biramés et se termine par une nageoire caudale repliée sous l'abdomen.

Affinités environnement: Estuaires et lagunes,dans les sables ou les vases de l'étage infralittoral.
Marée Coefficient: Tout coeff
Poissons ciblés: Daurade royale,Bar.
Conservation: dans l'eau de mer avec un bulleur.

Récolte: On les récolte dans les vasières à marée basse ou sur les plages,avec une fourche ou une pompe a vers.Un petit trou permet de repérer la galerie

Comment escher la Machotte

Pour une présentation plus attractive,On l'enfile sur l'hameçon tête vers le bas en commençant par la queue en suivant le galbe du crustacé.la pointe ressort a l'entrée du céphalothorax ce qui permet de l'escher vivante.

Remarques et Astuces: Comme certains Nereis la machotte creuse un terrier à nombreux orifices,dans le sable ou la vase.elle est capable de marcher et de ramper sur le fond ou à l'intérieur du sédiment.
C'est un consommateur microphage zoophage carnivore qui consomme aussi des débris organiques (détritivore) ou même des cadavres (nécrophage).Sa respiration est aquatique branchiale.Les sexes sont séparés. C'est une espèce ovipare dont les œufs sont fécondés dans le corps de la femelle puis portés par ses pattes abdominales pendant la durée de l'incubation.Les jeunes larves sont planctoniques et subissent des métamorphoses.
Sa croissance nécessite également des mues préalables,l'animal se débarrasse de son ancienne carapace devenue trop étroite pour grandir.
Malheureusement ce magnifique crustacé, utilisé comme appât fait l'objet d'une "surpêche" pour des profits mercantiles.
Éviter de récolter les femelles en pleine période de reproduction,facilement reconnaissable a leur teinte bleutée ou a l'abdomen chargé d’œufs.
Esche fragile,a utilisé après récolte pour la daurade ou le bar en bateau ou des endroits ne nécessitant pas de lancers appuyés.


Bouquet/Crevette Rose

Palaemon serratus (Pennant, 1777)
Autres appellations: Bouquet,chevrette,crevette rose,saltarelle,Common prawn,Quisquilla.

appat surfcasting crevette

Description:Palaemon serratus est un crustacé décapode nageur de la famille des Palaemonidae. C’est la plus grande des crevettes de roche et elle peut atteindre 100 mm de longueur. Palaemon serratus se reconnaît des autres espèces du genre Palaemon par son rostre très long, fortement incurvé qui porte 6 à 7 dents dorsales et 4 à 5 dents ventrales. La carapace est transparente avec des stries longitudinales rouges. Les pattes ont également des taches rougeâtres.
Chez P. serratus, comme chez les autres crevettes, les sexes sont séparés. La reproduction a lieu durant toute l’année. Très vorace, l’espèce est carnivore et se nourrit de proies vivantes ou d’animaux morts. Elle vit sur les fonds rocheux peu profonds entre 5 et 10 m.
Palaemon serratus est présente en Méditerranée, en mer Noire et en océan Atlantique jusqu’aux îles Britanniques et le Danemark. C’est une espèce très recherchée et de grand intérêt économique. Elle est pêchée au casier.

Affinités environnement: Vit entre 0 et 60 mètres sur des fonds sablo-vaseux,rocheux ou herbiers.
Marée Coefficient: > 60
Poissons ciblés: tout poissons
Conservation: Vivantes dans l'eau de mer oxygénée avec un bulleur ou congeler comme la plupart des crustacés.

Récolte: l’été au casier ou en raclant les parois rocheuses ou herbiers avec une épuisette,un haveneau,les plus beaux sujets se collectent l’automne.

Comment escher les crevettes


montage crevette surfcasting
Pour la pêche au buldo ou au flotteur coulissant escher les crevettes vivantes au niveau du deuxième anneau en partant de la queue.[Fig1]
En surfcasting retirer la queue et ligaturer avec du fil élastique la crevette pour une meilleur tenue lors des lancers.[Fig.2]


Remarques et Astuces: Les crevettes se déplace souvent la nuit en quête de nourriture,une lampe frontale permet de distinguer et localiser facilement les yeux rouges des bouquets.Statiques devant l'éclairage artificiel,il est plus facile de les attraper.
Excellent appât pour le bar au buldo et la daurade royale en surfcasting ou avec un montage tenya.

Les mollusques


Les mollusques bivalves

Avec ou sans leur coquille,coques, moules,couteaux et autres coquillages sont des appâts très appréciés des poissons.
Biologie & Anatomie: La plupart des bivalves sont des mollusques filtreurs, la tête se limite à la bouche et ils ne possèdent pas de radula (sorte de langue avec des dents). Ils se nourrissent de micro-organismes, essentiellement du phytoplancton ou de détritus. L’eau chargée de particules nutritives et en oxygène pénètre par le siphon inhalant. Elle est pompée par le battement des millions de petits cils des branchies. La nourriture triée par les branchies est acheminée vers la bouche puis digérée. Les excréments seront évacués avec l'eau de respiration par le siphon exhalant. Les bivalves ne possèdent qu'une coquille composée de deux valves, articulées entre elles par une charnière et manœuvrées grâce aux muscles adducteurs. Le manteau sécrète la coquille. Le pied très musclé sert à l'enfouissement.
Quelques exemples d’espèces locales pouvant être utilisés comme appâts:

La Coque

Cerastoderma edule (Linnaeus, 1758)
Autres appellations: Rigadeau,clovisses,Hénon,bucarde,sourdon,cockle[GB],Berberecho[ES]

coque peche mollusque

Description: L’espèce a une coquille épaisse et solide qui peut atteindre 5cm de longueur. La coquille est presque ovale. L’ornementation est constituée par de nombreuses fines stries concentriques et par 22 à 28 côtes radiaires. Celles-ci ne portent pas d’épines mais de nombreuses lamelles écailleuses. Les côtes sont également visibles sur le bord interne de la coquille. La coloration externe va du blanc sale au brun alors que l’intérieur est blanc et orangé.

Affinités environnement: la coque vit sur l’estran, à partir du niveau de mi-marée, dans le sable, la vase et le gravier. Elle supporte bien la déssalure et se rencontre en estuaire.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: Sparidés, poissons de roche,poissons plats
Conservation: Dans le bas du réfrigérateur,avec un linge ou des algues humides (2-3 jours si on sert comme appât,24 heures pour consommation) ou congeler, decoquiller avec ou sans gros sel.
Récolte: A marée basse a la main,avec un râteau ou une griffe


Comment escher la coque?
Sans leur coquille,fraiches,déshydratée ou précuites,enfiler une à deux coques sur l’hameçon, en piquant la partie jaune-orangé ( le pied) de la dernière esche sur la pointe.
L'autre technique consiste à les embrocher sur une aiguille à Ver et les ficeler avec du fil élastique comme un rôti.



Remarques et Astuces: Comme beaucoup de bivalves, elles trahissent souvent leur présence par des petits trous ou bien expulsent un petit jet d'eau quand on les dérange.Bien qu'excellentes, elles peuvent aussi servir d’appât pour beaucoup d’espèces.


Le Couteau

Solen marginatus (Pulteney, 1799)
Autres appellations: Nacre,tellec,Razor-clam[GB],Navajas[ES]

couteau peche mollusque

Description: On appelle couteaux un ensemble d’espèces de bivalves qui ont en commun de présenter des coquilles très allongées,droites ou incurvées.la couleur de coquille, varie du jaune-orangé au brun et présente une grosse rainure verticale près du bord antérieur.

Affinités environnement: Le couteau européen vit dans les baies sableuses ou sur l’estran, à partir du niveau de mi-marée, dans le sable et la vase sur les plages ou en estuaire.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: Bar, sparidés,poissons de roche
Conservation: En botte dans un linge humide bac à légumes réfrigérateur ou congeler avec ou sans gros sel.on peut aussi les ouvrir a feu vif puis assécher sur du papier absorbeur.
Récolte: Appâts facile à ramasser qui vie en colonie,un peu de sel fin au trou (marque oo forme de trou de serrure) et le bivalve sort tout seul.


Comment escher le couteau ?
Sans leur coquille frais ou précuit,enfiler le couteau entier sur une aiguille en laiton creuse,placer la pointe de l’hameçon (hampe longue de préférence) sur le trou de l 'aiguille et faire glisser le couteau entier le long de l'hameçon et du bas de ligne,saucissonner le tout avec du fil élastique.On peut aussi tricoter l’appât sur l’hameçon.
Autre méthode entre ouvrir la coquille,escher avec deux hameçons montés en tandem a l’intérieur,refermer et ligaturer la coquille.


Remarques et Astuces: Le couteau est méfiant,au moindre bruit ou changement de luminosité,il s'enfouit rapidement,pour plus de discrétion,se positionner face au soleil pour ne pas créer d'ombre sur le trou.


La Moule

Mytilus edulis (Linnaeus, 1578)
Autres appellations: Moule bleue,Blue mussel[GB],Mejillón[ES]

moule peche mollusque

Description: L’espèce a une coquille fine mais solide. Elle est grossièrement triangulaire avec les sommets situés à l’extrémité antérieure. Les grands spécimens atteignent 12 cm de longueur, mais la taille courante se situe vers 5-7 cm. L’ornementation est constituée de fines stries concentriques peu marquées. La coquille est noir bleuté, violette ou brune avec parfois des bandes radiaires plus foncées.sa chair peut être jaune,orangée ou blanchâtre.

Affinités environnement: La moule se rencontre sur l’estran et jusqu’à 40 m de profondeur l’espèce vit fixée à la roche à l'aide d'un faisceau de filaments appelé byssus.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: Sparidés,poissons de roche
Conservation: Dans le bas du réfrigérateur,avec un linge ou des algues humides (2-3 jours si on sert comme appât,24 heures pour consommation) ou congeler égoutter avec ou sans leur jus.
Récolte: A la main


Comment escher la moule?
Sans leur coquille fraiches, déshydratée ou précuites, enfiler deux à trois moules sur une aiguille en laiton creuse, placer la pointe de l’hameçon sur le trou de l'aiguille et faire glisser les moules le long de l'hameçon et du bas de ligne,saucissonner le tout avec du fil élastique.
Avec la coquille,la méthode est la moule emboitée. Ouvrir trois moules, récupérer la chair pour les enfiler sur l'hameçon, entrebâiller une autre moule en évitant de couper le ligament jointif (sinon ligaturer la coquille) insérer l’hameçon avec les chairs dans cette dernière.

Remarques et Astuces: Elles vivent en grappes sur les rochers ou sur les parcs à huitres abandonnées. La moule d'élevage surnommée " bouchot, vient se fixer naturellement sur des piquets en chêne implantés par les mytiliculteurs.
Elle forme parfois des colonies très denses qui peuvent avoir 500 à 1 000 individus au m² et on les trouve aussi bien dans les zones abritées que dans les secteurs battus par les vagues et la houle. Elle préfère néanmoins les eaux calmes riches en phytoplancton et détritus organiques en suspension.


La Mye

Mya arenaria (Linnaeus, 1758)
Autres appellations: Bec de jar, clanque,vise en l'air,pissous,Kouillou Quezec,Blunt gaper[GB],Arola[ES],Sandklaffmuschel[D]

mye peche mollusque

Description: La mye a une coquille bâillante elliptique de couleur blanchâtre avec des nuances de gris, solide et épaisse dont la valve droite est légèrement plus convexe que la gauche. Elle peut atteindre 15 cm de longueur. Cette coquille est arrondie dans la partie antérieure et allongée et triangulaire dans la partie postérieure elle est recouverte d'une fine enveloppe jaune pâle appelée périostracum. L’ensemble, périostracum et coquille, est souvent érodés au niveau des sommets.

Affinités environnement: la mye vit en colonie enfouie dans le sable ou la vase entre 20 et 80 cm de profondeur.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés:Sparidés,Bar,poissons de roche.
Conservation: Frigo (linge humide 2-3 jours) ou congeler ==>les ouvrir à la casserole, rincer et essuyer avec du papier absorbeur
Récolte: Fourche ou couteau a palourde si on veut éviter de les casser.


Comment escher la mye ?
Ouvrir le bivalve avec un couteau en coupant le ligament jointif,conserver le siphon et le cœur.Enfiler le siphon entier sur une aiguille en laiton creuse, placer la pointe de l’hameçon sur le trou de l'aiguille et le faire glisser le long de l'hameçon et du bas de ligne, saucissonner le tout avec du fil élastique. On peut aussi couper des lanières que l'on va tricoter sur l’hameçon, dans les deux cas ôter préalablement la fine membrane du siphon.
Utiliser les cœurs ou noix seul ou panacher avec des morceaux de siphon.

Remarques et Astuces: On les trouve dans les estuaires (souvent proche des parcs à huitres) ou sur les plages à marée basses,j’utilise un couteau a palourde pour eviter de les casser,facile à repérer,car quand on la dérange,elle expulse un gros jet d’eau qui lui vaut son surnom de "vise en l’air".De tous les mollusques marins,la mye reste de loin mon appât préféré, particulièrement en début de saison, sa chair ferme et ses effluves ne laisseront pas indifférents les gros sparidés,à condition toutefois qu'elle soit la plus fraiche possible.


La Palourde

Ruditapes decussatus (Linnaeus, 1758)
Autres appellations: Clovisses,Grooved carpet shell[GB],Almejas[ES]

palourde peche mollusque

Description: Elle possède une coquille solide,mais beaucoup moins épaisse que celle de la praire. Le contour est ovale avec le bord postérieur tronqué. L’ornementation est constituée de nombreuses stries radiaires et de fines stries concentriques bien marquées. Elles sont saillantes près des bords antérieur et postérieur de la coquille.La coloration est blanc sale à brun clair à l’extérieur et blanchâtre à l’intérieur.

Affinités environnement: la palourde commune vit dans les sédiments au-dessous du niveau de mi-marée et en eau peu profonde.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés:Sparidés,poissons de roche,poissons plats
Conservation: Dans le bas du réfrigérateur,avec un linge ou des algues humides (2-3 jours si on sert comme appat,24 heures pour consommation) ou congeler avec ou sans gros sel.
Récolte:Couteau à palourde ou cuillère a la marque


Comment escher la Palourde?
Sans leur coquille fraiches, déshydratée ou précuites, enfiler deux à trois palourdes sur une aiguille en laiton creuse, placer la pointe de l’hameçon sur le trou de l'aiguille et faire glisser les palourdes le long du Bas de ligne et de l'hameçon, saucissonner le tout avec du fil élastique.
La pointe de l’hameçon peut être camouflée ou légèrement apparente.



Remarques et Astuces: Deux petits trous signalent leur présence, plus ceux-ci sont espacés plus le coquillage est gros.Convoiter surtout pour sa qualité gustative,elle est très rarement utilisée comme appât. Il ne faut pas la confondre avec la palourde japonaise (Ruditapes philippinarum) a la coquille beaucoup plus bombée,et moins appréciés des puristes.
Pour les distinguer facilement,on peut aussi les mettre dans de l’eau de mer à "dégorger",la palourde japonaise a un siphon qui se dédouble en forme de Y et la palourde européenne deux siphons en forme de V.Introduite vers 1970 pour l’élevage car beaucoup plus résistante, elle a largement supplanté l'espèce autochtone.

La Praire

Venus verrucosa (Linnaeus, 1758)
Autres appellations: Rigadelle,Warty venus[GB],Escupiña grabada[ES]

praire peche mollusque

Description: Elle a une coquille de couleur blanc sale,épaisse et solide dont le contour est grossièrement circulaire.elle peut atteindre 60 mm de longueur.L’ornementation est constituée par des grosses côtes concentriques. Leur nombre atteint la vingtaine chez les grands individus. Sur la partie postérieure de la coquille, les côtes sont entaillées par des rainures profondes et chaque segment ainsi défini prend l’aspect d’un tubercule verruqueux.

Affinités environnement: La praire aime les sédiments grossiers et se rencontre dans le gravier,le sable grossier ou le maerl. L’espèce est présente depuis le bas de l’estran jusqu’à environ 100 m de profondeur.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: Sparidés,poissons de roche.
Conservation: comme les palourdes
Récolte: voir ici
Eschage: idem palourde


Remarques et Astuces: Comme la palourde elle est surtout briguer pour sa chair,chaque année les deux tiers de la production nationale sont vendues dans la capitale mondiale de la praire a Granville.Pour les dénicher tapoter le sol avec un piquet ou bâton en bois pour repérer de" petits jets d 'eau".


La Telline

Tellina sp
Autres appellations: Olive de mer,lagagnon,haricot de mer,Edge shell[GB],Conquilha[ES]

telline peche mollusque

Description: Elle possède une coquille triangulaire à ovale, aplatie, qui est recouverte d’un périostracum fin et brillant. Au-dessous la coquille peut être blanche, rose, orange ou jaune. L’ornementation est constituée de fines stries concentriques

Affinités environnement: la telline se trouve dans le sable plus bas que le niveau de mi-marée et jusqu’à 10 m de profondeur.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: tous types de poissons
Conservation: comme les palourdes
Récolte: A la main,griffe,fourche,râteau,ou avec une drague


Comment escher la Telline?
Sans leur coquille fraiches, déshydratée ou précuites,selon la taille enfiler une a deux tellines sur une aiguille en laiton creuse, placer la pointe de l’hameçon sur le trou de l'aiguille et faire glisser la telline le long du Bas de ligne et de l'hameçon,saucissonner le tout avec du fil élastique.La pointe de l’hameçon peut être camouflée ou légèrement apparente.


Remarques et Astuces: Les tellines vivent également en colonie,privilégier les zones de fortes vagues,le brassage important permet une bonne oxygénation dont a besoin ce mollusque.On les trouve parfois rejetée en grand nombre en haut des plages après les tempêtes.


Le Vernis

Callista chione (Linnaeus, 1758)
Autres appellations: Palourde rouge,smooth clam[GB],Concha fina[ES]

vernis peche mollusque

Description: Le vernis possède une coquille ovale de couleur brun-rouge avec parfois des bandes radiaires plus foncées;il peut atteindre 100 mm de longueur. La coquille, bien que solide, est plutôt fine. Elle est recouverte d’un périostracum transparent qui lui donne un aspect lisse et brillant. Au-dessous,l’ornementation est constituée de nombreuses lignes concentriques peu marquées.

Affinités environnement: Rare en bas d’estran,le vernis vit dans le sable propre jusqu’à 130 m de profondeur.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: tous types de poissons
Conservation: comme les palourdes


Comment escher le Vernis?
Sans leur coquille,frais,déshydraté ou précuit,[les ouvrir à feu vif dans une casserole, utiliser du papier absorbeur ou du sel pour ôter l’humidité]. Enfiler un à deux vernis sur l’hameçon, en piquant la partie rouge(le pied) de la dernière esche sur la pointe.
L'autre technique consiste à les embrocher sur une aiguille à Ver et les ficeler avec du fil élastique comme un rôti.


Remarques et Astuces: Comme beaucoup de bivalve le vernis trahit sa présence par des petits trous a la surface du sol,les marques sont souvent plus prononcées au début de montante.
Rare en bas d’estran,le vernis vit dans le sable propre jusqu’à 130 m de profondeur. L’espèce est présente en Méditerranée et en océan Atlantique des Açores et les îles Canaries aux îles Britanniques.


Les mollusques gastéropodes

La Crépidule

Crepidula fornicata (Linnaeus, 1758)
Autres appellations: Berlingot de mer,Slipper limpet[GB]

crepidule peche mollusque

Description: Au départ les individus sont seuls,puis vont créer un empilement de plusieurs sujets pour la reproduction.la crépidule a une coquille épaisse de couleur jaunâtre ou brun verdâtre avec de nombreuses petites taches rose foncé, à peine spiralée, avec un grand dernier tour et une large ouverture ovale. Cette coquille peut atteindre 50 à 60 mm de long pour 25 mm de large.

Affinités environnement: Elles sont présentes depuis le bas de l’estran et jusqu’à une dizaine de mètres de profondeur.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: tous types de poissons
Conservation: comme les palourdes
Récolte: A la main

Comment escher la crépidule?
Décoller un morceau de coquillage a la main ou avec un couteau, en commencant par le bas de préference
retirer le mollusque avec un couteau,enfiler trois à quatre sujets sur une aiguille en laiton creuse, placer la pointe de l’hameçon sur le trou de l'aiguille et faire glisser les crepidules le long du Bas de ligne et de l'hameçon,saucissonner le tout avec du fil élastique.


Remarques et Astuces: Introduites accidentellement en Angleterre avec les huîtres américaines de Virginie et sur les cotes françaises fixées sur les coques des navires anglais lors du débarquement de Juin 1944.C'est une espèce considérer comme invasive,on en trouve facilement sur nos cotes.
Les individus collés les uns sur les autres forment des chaînes. Celles-ci peuvent comporter jusqu’à une quinzaine de crépidules. En bas de la chaîne, on trouve les individus les plus grands et les plus vieux:ce sont des femelles. A l’opposé, en haut de la chaîne, on trouve les individus les plus jeunes et les plus petits: ce sont des mâles.
Séparer les coquillages entre eux et retirer le mollusque avec un couteau,enfiler plusieurs morceaux en fonction de la taille de l’hameçon.


La Patelle

Patella vulgata (Linnaeus, 1758)
Autres appellations: Bernique,chapeau chinois,arapède,Common Limpet[GB],Lapa[ES]

patelle peche mollusque

Description: Patella vulgata a une coquille conique avec un apex relativement central. La surface est recouverte de stries radiaires. L’ouverture est ovale et un peu plus étroite antérieurement que postérieurement. La coquille peut atteindre 70 mm de long, 50 mm de large et 40 mm de haut. La couleur externe est blanc-gris alors qu’à l’intérieur elle est gris-vert avec une large tache de couleur gris plomb au niveau de l’apex.

Affinités environnement: à la surface des rochers.
Marée coefficient: tout coeff
Poissons ciblés: poissons de roche
Conservation:
Récolte: Avec un couteau décoller le coquillage du rocher


Comment escher la patelle?
la patelle ne nécessite pas de précuisson sa chair est suffisamment ferme,avec un couteau retirer le mollusque de sa coquille conique enfiler une a deux patelles sur l’hameçon ou plusieurs sujets sur une aiguille à ver et les ficeler avec du fil élastique comme un rôti.
On peut aussi la panacher avec d'autres mollusques.



Remarques et Astuces: Abondante sur les côtes bretonnes, la patelle est surtout une esche de substitution, surement le plus médiocre des appâts en terme de résultat, mais sa chair ferme permet surtout une bonne tenue sur la pointe l’hameçon, j'ai le souvenir de l'avoir utilisé deux fois, la première seule n'avait rien donné, la seconde,mélangé avec du crépidule sur le bas de ligne,j'avais eu une touche mémorable sans pouvoir ramener le poisson qui m'avait démonter mon bas de ligne de 40 centièmes....


Généralités

Les principaux avantages des coquillages à quelques exceptions près c'est qu'ils sont faciles à récolter et on les trouve facilement dans le commerce.
Pour une meilleure tenue sur l’hameçon il est préférable de les précuire, placer les dans une casserole à feu vif et quand les premiers mollusques s'ouvrent, laisser cuire plus ou moins une minute en fonction de la taille des coquillages puis récupérés les chairs durcies.
Ensuite on peut les utiliser frais pendant deux trois jours ou bien les placer au congélateur, en prenant soin de retirer au maximum l'humidité avec du papier absorbeur ou du gros sel.
les conditionner en sachets sous vides de préférence ou bien en barquettes alimentaires pour des futures sessions de pêche.
Pour finir,attention à la réglementation, la récolte des coquillages est soumise à des quotas et des tailles minimales de capture.


All Rights Reserved by LABRAX56 © 2015 - 2019